ROME

ROME - EXPOSITION RAPHAEL

ROME

Rome et Paris, les deux grandes capitales artistiques de l’époque classique, célèbrent en cette période le 500e anniversaire de la mort des plus grands génies associés à la Haute Renaissance italienne : Léonard de Vinci à Paris et Raphaël à Rome. Le peintre de la grazia et de la sprezzatura meurt en effet dans la capitale apostolique le 6 avril 1520, soit près d’un an après la mort de Léonard en France. Davantage que Léonard ou même Michel-Ange, qui divisent les critiques en leur temps, Raphaël a fait l’unanimité : 

personne n’a songé à contester sa prééminence sur les autres peintres. Il était considéré comme l’aboutissement de l’art de peindre, « il était la peinture même » (Jean-Pierre Cuzin), et reste, aujourd’hui, l’incarnation de la Renaissance italienne dans ce qu’elle signifie d’équilibre et de douceur.

Né à Urbin, orphelin à 12 ans, il intègre l’atelier de Pérugin à Pérouse avant de partir conquérir Florence, en jeune prodige de la peinture. En 1508, le pape Jules II fait appel à Raphaël pour décorer les fameuses stanze (« Chambres du Vatican ») de son palais. Dès lors, le peintre domine la production artistique romaine, les commandes des plus grandes familles de princes ou de cardinaux affluent et assoient sa réputation. Mais, épuisé, victimes de fièvres, Raphaël s’éteint en 1520 à seulement 37 ans. Ce voyage nous conduit donc sur les traces de Raphaël à Rome, à travers ses plus grandes œuvres qui émaillent chaque grand site de la capitale italienne.

Le premier jour, nous découvrirons l’église Sant’Agostino et la célèbre fresque d’Isaïe peinte en 1512 sous l’influence des fresques de Michel-Ange à la Sixtine, avant de nous rendre au Panthéon où se trouve le tombeau du peintre, dont l’épitaphe fut rédigée par son ami poète Pietro Bembo. Le jour suivant, dans la matinée, nous aurons rendez-vous au Palais Barberini avec le modèle féminin du maître, la célèbre Fornarina, où nous attend également une exceptionnelle collection de peintures. L’après-midi sera consacré à la visite de la Basilique Saint-Pierre, pour laquelle Raphaël avait aussi proposé plusieurs projets, et aux musées du Vatican avec, comme point d’orgue, les illustres fresques des stanze, dont l’École d’Athènes dans la Chambre de la Signature. Le troisième jour, nous nous rendrons à la Villa Farnesina, sur les bords du Tibre, non loin du Vatican, construite par Peruzzi, et décorée de somptueuses fresques de Raphaël et ses élèves consacrées à l’Histoire d’Amour et de Pysché et au Triomphe de Galatée. Avant le déjeuner, nous visiterons l’église Sant Eligio degli Orefici, conçue par Raphaël en 1509 pour la richissime guilde des orfèvres. L’après-midi, nous irons admirer la grande rétrospective Raphaël aux Écuries du Quirinal organisée pour le 500e anniversaire de sa mort.

Le lendemain, dernier jour de notre voyage, nous visiterons la prestigieuse Galerie Borghèse où sont exposées les œuvres parmi les plus célèbres du peintre : Portrait d’homme, La dame à la licorne, Portrait du pape Jules II, Mise au tombeau). Notre parcours s’achève ensuite avec la découverte de l’église Santa Maria del Popolo dont la chapelle Chigi fut conçue par Raphaël.

Catégorie Escapades
Du Samedi 02 mai 2020 au Mardi 05 mai 2020

Intervenant : Sébastien Bontemps

Chercheur post-doctorat, Université de Bourgogne, Dijon

Chargé de cours à l'Ecole du Louvre

Prix : 1 400 € supplément single 190 €

Vol Air France, Hôtel***, demi- pension, assurance, entrées, transports en commun

Point de rendez-vous

Contact : Françoise Fléchais

Je souhaite commander ce voyage
Vous devez vous connecter pour commander ce produit