ITALIE

Sur les pas des condottieri humanistes, Malatesta, Montefeltre, Della Rovere.

LES MARCHES

Le périple commence par Gradara, citadelle des Malatesta, XIIe-XIVe siècle, où Gianni Malatesta tua Francesca da Rimini et Paolo Malatesta, scène célèbre de Dante (et d’Ingres).

Puis nous nous rendons à Urbino, cité de briques roses, au site remarquable, fortifié par les Montefeltre. Le palais ducal construit par les architectes Luciano Laurana et Francesco di Giorgio Martini, exemple de l’harmonie de la Renaissance du XVe siècle, fut le centre de l’humanisme de Frédéric de Montefeltre. On visite tous les appartements dont le célèbre studiolo (dont une partie des tableaux est au Louvre). Il abrite la galerie nationale des Marches, avec des chefs d’œuvre de Paolo Uccello , de Piero della Francesca et de Raphaël. Lieu de naissance de Raphaël, on visite sa maison. Les oratoires sont ornés de fresques de Salimbeni et d’une spectaculaire Nativité en stuc.

Urbania est l’ancienne Casteldurante, célèbre comme Urbino par ses ateliers de majoliques. Le Barco qu’on ne verra probablement que de l’extérieur est un pavillon de chasse des Montefeltre, d’étonnante architecture Renaissance.

Nous allons ensuite à Pergola où le petit musée abrite un groupe de bronzes dorés romains, trouvés à Cartoceto en 1946, montrant un groupe de deux cavaliers et deux femmes. Les successives restaurations ont permis de mettre en valeur le seul groupe romain de bronze doré, spectaculaire. De nombreuses hypothèses ont cherché à percé l’anonymat de cette famille de haut rang.

Nous continuons notre voyage par Senigallia, célèbre par son robuste château des Della Rovere.

Puis nous faisons étape à Ancône, où se dresse une belle cathédrale romane Saint-Cyriaque, au site imposant. Musée communal. Sur le port, l’arc de Trajan, 115 ap. J.C. et la forte forteresse ou Lazaret ou Mole de Vanvitelli, de plan pentagonal, qui abrite le seul musée tactile pour aveugles, le Museo Omero.

D’Ancône, nous partons pour Jesi , très jolie ville fortifiée, dont la pinacothèque est célèbre par sa collection de tableaux de Lorenzo Lotto.

Nous nous rendons ensuite à Lorette, où le grand sanctuaire de pèlerinage, construit par Sangallo et Bramante, abrite la maison de la Vierge, la Santa Casa portée par les anges. Les parois de la Santa Casa sont tapissés de reliefs de marbre de Sansovino.

De retour à Ancône, nous visitons la Pinacothèque, qui abrite des œuvres de Lotto, de Titien etc.

En route vers Pesaro, nous nous arrêtons à Fano, jolie ville fortifiée . Fief des Malatesta, palais Malatesta sur la place centrale. Arc romain d’Auguste.

Puis Pesaro, avec ici aussi un palais ducal. Les musées municipaux sont abrités par la palais Mosca : la pinacothèque abrite un beau retable de Bellini, le couronnement de la Vierge (1475) et le musée des céramiques. On peut aussi visiter la maison natale de Rossini

Nous finissons notre périple par Rimini, où le célèbre temple Malatesta est le point d’orgue de ce voyage. Acte d’amour de Sigismond Malatesta pour Isotta, le « tempio » de Leon Battista Albert est le grand laboratoire de la Renaissance. Sculptures d’Agostino di Duccio, tombeau d’Isotta, Crucifix de Giotto, albâtres du maître de Rimini, Malatesta devant saint Sigismond de Piero della Francesca.

Catégorie Voyages
Du Mardi 20 mars 2018 au Dimanche 25 mars 2018

2.100€ - Supplément chambre individuelle : 200€.  

 Ce prix comprend les entrées dans les musées et les conférences, le voyage en avion sur Air France puis déplacements en autocar privé.

Hébergement en hôtels 3 & 4 *, 1 déjeuner et 5 dîners dans les hôtels, boissons incluses.

 

Point de rendez-vous

Intervenant : Geneviève Bresc, directeur honoraire du département des sculptures du musée du Louvre

Accompagnatrice : Anne Soussand  0660476609

Je souhaite commander ce voyage
Vous devez vous connecter pour commander ce produit