Grégoire HALLE

Grégoire
HALLE
Conservateur du patrimoine - musée des Beaux-Arts - Draguignan

Carte d'identité

Grégoire HALLÉ

Spécialité : Archéologie étrusque.

Année du diplôme : 2013.

 

Si vous deviez définir l’École du Louvre en 3 mots ? 

Émotions, Rencontres, Construction.

 

Un(e) enseignant(e) ayant marqué votre scolarité ?

Monsieur Vincent Droguet car j'ai apprécié sa patience, sa manière de parler très posée et en même temps captivante. Toutes ses qualités s'alliaient à un contenu très dense et passionnant. En quelque-sorte, c'est lui qui m'a fait aimer la peinture, avec monsieur Benjamin Salama, et qui m'a indirectement poussé à voyager seul en Italie sur les traces de Lippi, Mantegna, ou Corrège.

 

Une oeuvre coup de coeur durant votre scolarité ?

De la lecture de l'article de Daniel Arasse à la visite du château de Mantoue, la Chambre des Époux de Mantegna fut une sorte de parcours initiatique que j'ai effectué seul.

 

Votre parcours depuis votre départ de l'École du Louvre en quelques mots ? 

Après mon diplôme de deuxième cycle, j'ai intégré la classe préparatoire de l'École du Louvre en 2013 et j'ai obtenu le concours de l'I.N.P. en 2014. J'en suis sorti en 2016 et je suis parti pour le musée des Beaux-Arts de Draguignan à l'automne 2016. Depuis cette période, je supervise la rénovation du musée et j'ai récémment effectué le commissariat de l'exposition "Delacroix, Signac, la couleur du néo-impressionnisme" au musée de l'Annonciade à Saint-Tropez (été-automne 2019).

 

Quelles sont actuellement vos missions au sein du musée des Beaux-Arts de Draguignan ?

Les travaux actuellement menés dans le musée sont considérables et m'obligent à porter plusieurs casquettes : rédaction PSC, organisation des campagnes de restaurations d'oeuvres, définition d'un parcours muséographique, élaboration des études de programmation en vue d'un concours d'architecture, suivi des études de projet, suivi du chantier...

 

Quel(s) conseil(s) donneriez-vous pour les jeunes diplômé(e)s ?

Ne surtout pas perdre de vue qu'il faut prendre du plaisir dans ce que l'on fait.

 

Pour en savoir plus sur le musée des Beaux-Arts de Draguignan :

Cliquez ici