Jeanne VILLENEUVE

Jeanne
VILLENEUVE
Stagiaire Art-Thérapeute - Hôpital Sainte-Anne - Paris

Carte d'identité

Jeanne VILLENEVEUVE

Spécialité : Histoire des arts appliqués à l'industrie (Histoire des arts décoratifs).

Année du diplôme : 1987.

 

Si vous deviez définir l’École du Louvre en 3 mots ? 

Histoire de l'art.

 

Un(e) enseignant(e) ayant marqué votre scolarité ?

Sans hésiter, madame Danielle Gaborit-Chopin, conservatrice honoraire du patrimoine au musée du Louvre (département des Objets d'art), car elle a dirigé mes travaux de recherche portant sur l’utilisation de l’ivoire dans les instruments liturgiques de l’Europe médiévale.

 

Une oeuvre coup de coeur durant votre scolarité ?

L'Olifant dit le Cor de Roland (ivoire, XIe siècle), conservé au musée Paul Dupuy à Toulouse.

 

Votre parcours depuis votre départ de l'École du Louvre en quelques mots ? 

Après avoir obtenu mon diplôme de l’École du Louvre en 1989, j’ai réussi le concours de conservateur du patrimoine. Durant ma formation à l'Institiut national du Patrimoine, j'ai effectué plusieurs stages au musée Cognac-Jay et au musée de Cluny. Après un passage au ministère de la Culture entre 1991 et 1992, je suis devenue conservatrice du musée Sainte-Croix à Poitiers, de 1992 à 1995, puis conservatrice au musée de la Musique à Paris jusqu'en 2000.

J'ai ensuite intégré plusieurs galeries d'art conteporain (galerie Golden Brain, galerie Blueland, galerie Zeuxis-art) où j'ai assuré les commissariats d'exposition et le suivi auprès d'artistes contemporains. J'ai également fait un passage dans le monde de l'édition, en assurant la publication de plusieurs ouvrages pour la maison Paris Select Book. En plus de toutes ces activités, je suis devenue déléguée départementale adjointe de Paris pour la Fondation du Patrimoine et commissaire d'exposition pour l'atelier-musée Chana Orloff.

Depuis 2018, j'effectue des missions de conseil et d'expertise pour l'association Héritage & Civilisation qui se préocuppe de la sauvegarde du patrimoine mondial et culturel des pays affectés par la guerre. En 2019, j'ai également intégré le musée d'art et d'histoire de l'Hôpital Sainte-Anne à Paris.

 

Quelles sont vos multiples missions actuellement ?

Je travaille à l’élaboration du futur musée européen de l’esclavage à Paris, et j’effectue un travail de recherche sur l'Art-Thérapie éclairée par la psychanalyse (Freud-Lacan), tout à la fois sur la collection de dessins de l'Hôpital Sainte-Anne, et sur une collection de dessins réalisés par des polyhandicapés de l’Association Personimages en vue de la réalisation d’une exposition.

 

Quel(s) conseil(s) donneriez-vous pour les jeunes diplômé(e)s ?

Détermination et enthousiasme dans le bien faire et dans l'apprentissage.

 

Pour en savoir plus sur le musée d'art et d'histoire de l'Hôpital Sainte-Anne :

Cliquez ici.