Juliette MARIDET

Juliette
MARIDET
Assistante scientifique au commissariat d’exposition au château de Lunéville - Lunéville

Carte d'identité

Juliette MARIDET

Spécialité : Histoire de la Sculpture, du Moyen Âge, de la Renaissance et des Temps Modernes.

Année du diplôme : 2019.

 

Si vous deviez définir l’École du Louvre en 3 mots ? 

Excellence, Passion, Abnégation.

 

Un(e) enseignant(e) ayant marqué votre scolarité ?

Toutes les enseignantes et tous les enseignants de l’École du Louvre ont apporté, à chaque étape de mon cursus, une pierre fondamentale à mon édifice personnel. Aujourd’hui, l’érudition et le franc-parler d’Isabelle Bardiès-Fronty, conservateur général au musée de Cluny et directrice de la classe préparatoire aux Concours de Conservateur de l’École du Louvre, m’inspirent véritablement.

 

Une oeuvre coup de coeur durant votre scolarité ?

Puisque choisir une œuvre issue de mon champ de spécialité eut été mission impossible, je veux mentionner mon coup de cœur pour le petit chien de Suse du musée du Louvre. Mascotte de l’École du Louvre, cette prouesse métallurgique en or de plus de 5000 ans m’a véritablement fascinée du haut de son centimètre et demi et représente pour moi l’émulation et l’insouciance de la première année.

 

Votre parcours depuis votre départ de l'École du Louvre en quelques mots ? 

Je n’ai pas encore réellement quitté l’École du Louvre puisque j’y ai intégré la classe préparatoire aux concours de Conservateur du Patrimoine après avoir été diplômée. Parallèlement, riche de mes recherches menées en Allemagne sur un groupe de fontaines réalisées au XVIIIe siècle en Lorraine, j’occupe depuis le mois de janvier 2020 un poste d’assistante scientifique aux commissaires de l’exposition temporaire La sculpture en son château. Variations sur un art majeur organisée au château de Lunéville.

 

Quelles sont actuellement vos missions ?

Dans le cadre de cette mission au château de Lunéville, j’ai effectué de nombreuses recherches documentaires sur les œuvres et artistes présentés à l’exposition, réalisé le synopsis d’un dispositif multimédia destiné à enrichir le propos de cette dernière et pris en charge le suivi des partenariats avec les institutions allemandes (rédaction de courriers, demande de prêts, etc.). J’ai également eu l’opportunité de rédiger un essai pour le catalogue d’exposition et un article pour la presse spécialisée, dont la parution est à venir.

 

Quel(s) conseil(s) donneriez-vous pour les jeunes diplômé(e)s ? 

J’ai cherché à nourrir mon apprentissage académique de nombreuses expériences professionnelles, en saisissant les opportunités où et quand elles se présentaient. Je pense qu’il faut aussi savoir se faire confiance et veiller à garder un équilibre de vie malgré la passion.

 

Pour en savoir plus sur le château de Lunéville :

Cliquez ici