Sandrine FARAUT

Sandrine
FARAUT
Attachée de conservation - Adjointe au directeur - Musée Jean Cocteau, collection Séverin Wunderman - Menton

Carte d'identité

Sandrine FARAUT

Spécialités : Histoire de la peinture, école française; Histoire de la peinture, écoles étrangères.

Année du diplôme : 1992.

 

Si vous deviez définir l’École du Louvre en 3 mots ? 

Épanouissement, Beauté, Avenir.

 

Un(e) enseignant(e) ayant marqué votre scolarité ?

Madame Élisabeth Mognetti m’a beaucoup appris par sa rigueur. J’aimais ses cours en peinture étrangère structurés comme des enquêtes, les œuvres n’étant souvent pas signées. J’ai pu la croiser à d’autres occasions par les responsabilités qu’elle exerçait au CICRP (Centre Interdisciplinaire de Conservation et de Restauration du Patrimoine) de Marseille.

 

Une oeuvre coup de coeur durant votre scolarité ?

La Vierge à l’enfant de la Sainte-Chapelle par la pureté et la contemporanéité de sa ligne, par sa sobriété.

 

Votre parcours depuis votre départ de l'École du Louvre en quelques mots ? 

Après l’École du Louvre, j’ai eu la chance de pouvoir faire une thèse en histoire du droit à l’Université de droit Nice Sophia Antipolis sur un sujet muséal, L’origine des musées dans le Sud de la France jusqu’en 1945. Puis j’ai intégré les musées de Menton, d’abord le musée des Beaux-Arts et aujourd’hui le musée Jean Cocteau Collection Séverin Wunderman où j’exerce le métier d’attachée de conservation, suite à la réussite aux concours.

 

Quelles sont actuellement vos missions au sein du musée Jean Cocteau ?

Mes missions sont diverses : logistique des expositions, suivi des restaurations et des prêts, gestion de l’inventaire des collections.

 

Quel(s) conseil(s) donneriez-vous pour les jeunes diplômé(e)s ?

Je pense qu’il faut choisir les études qui nous plaisent et si l’on peut bien sûr intégrer l’École du Louvre. C’est une chance de pouvoir suivre la richesse de cet enseignement.

 

Pour en savoir plus sur le musée Jean Cocteau de Menton :

Cliquez ici